Institut PLENITUDE              7,  rue d'Aviau                33000 Bordeaux                    05 56 43 25 69 

                        Le iyashi dôme

Iyashi Dôme                                                                                                                                   Les infrarouges lointains : C’est quoi exactement ?                                                                                                                                                                                                                                           La lumière du soleil se compose de différentes longueurs d'onde qui sont  combinées pour produire "la lumière du jour" c’est ce que l’on voit chaque  matin.                                             La lumière infrarouge se situe dans les longueurs d'onde inférieure  du  spectre.  Elle n'est pas visible à l’œil humain, mais c’est ce  qui produit la  chaleur que nous  ressentons durant les belles  journées ensoleillées.                                                                                                  Les infrarouges varient  dans leurs  longueurs d'onde et sont classés  par catégories comme suit : rayons  courts, rayons moyens et rayons  lointains.                                                         La longueur d’onde du  rayonnement  infrarouge lointain est  celle  qui  préside à toute  croissance et à tout développement  de vie dans  la  nature.  Elle  correspond à celle émise majoritairement par le  corps  humain.                                                                                          Ils ont l'habileté de pénétrer profondément dans des tissus du corps  humain. Une  fois pénétrés dans les tissus de l’organisme, ceux-ci  activent  les molécules qui causent la résonance des particules,  augmentant ainsi la  chaleur.                                                                     Les médecins allemands ont utilisé et développé indépendamment une  forme  de thérapie d’infrarouge pour tout le corps depuis plus de 80  ans.                                                         Des chercheurs chinois et japonais depuis plus de 25 ans ont  rapporté  plusieurs  découvertes provocatrices après avoir complété  des recherches  poussées sur les  traitements à l’infrarouge.                                                                                                                        Au Japon, il existe une société d’infrarouge composée de médecins et  physiothérapeutes impliqués dans la recherche sur l’infrarouge, source vitale pour le développement des végétaux et par extension de  toutes les matières organiques.                                                                                                                                                                                      Mais c'est seulement en 1800, que William Herschel, astronome anglais  d'origine allemande, fait la découverte des infrarouges. Il plaça un  thermomètre à mercure dans le spectre obtenu par un prisme de verre afin  de mesurer la chaleur propre à chaque couleur. Il trouva que la chaleur  était plus forte vers la zone rouge du spectre, y compris là où il n'y avait pas  de lumière. Pour la première fois, on observa que la chaleur pouvait se  transmettre par une forme invisible de la lumière et donc ni par convection  ( déplacement d'air chaud) ni par conduction (propagation dans un solide).                                                              Entre 1945 et 1947, le gouvernement japonais investit dans la recherche afin  de déterminer les effets secondaires des deux bombes atomiques que le peuple  japonais a subi. Ces deux bombes étaient de composition différente (uranium  et plutonium).                                                                                                                                                                                       Les résultats ont montré que les malformations physiques des survivants aux  bombardements étaient dues à une déformation de leurs cellules. La question  était maintenant de trouver le système permettant la régénération des  cellules pour remédier à ces lourds effets secondaires.                                                                                                                  En parallèle, dans les années 5O, les infrarouges sont déjà utilisés à des fins  militaires aux Etats-Unis et la NASA décèle des ondes indispensables au  métabolisme, à la croissance et la formation des corps vivants : les "rayons de  croissance".                                   Ces rayons sont des ondes à infrarouges lointains de 8 à 14 micromètres. Sans  ces ondes, les végétaux et les animaux ne peuvent ni se développer ni se  régénérer.                                                                                                                                                                                            Au Japon, dans les années 60, sont créés les premiers appareils à émission  d'infrarouges longs à partir de la céramique.                                                                         Plusieurs chercheurs japonais ont travaillé activement sur les recherches  investies par le gouvernement japonais.  Ils se sont davantage concentrés sur le cas des infrarouges longs et, dans les  années 80, ont l'idée remarquable de remplacer la céramique, matière  minérale, par une matière organique végétale : le bois, optimisant ainsi la  qualité de réception du corps des infrarouges lointains.                                                                                             Trois essences de bois compressées à 1 000 tonnes au cm2 sont utilisées pour  chauffer directement par un stimulus électrique, sans résistance de  chauffage externe.                    Le premier Dôme à la technologie B-Carbon était né. En 1987, un brevet pour  les infrarouges lointains est déposé concernant le bien être et les soins de  beauté.                                  En 1998, le Laboratoire Techno Research Shimazu (Koichi Tanaka, chercheur,  reçoit le prix Nobel de chimie en 2002) décèle pour la première fois de la  Dioxine dans la sueur d'un sujet ayant passé 30 minutes dans le Iyashi Dôme.                                                                Depuis 2006, la société Iyashi Dôme poursuit les recherches sur les métaux  lourds, l'amincissement, le bien-être, ...                                                                                                                                                                                                                                                                 Les ondes infrarouges et la santé :                                                                                                              Il a été démontré que des produits thérapeutiques pénètrent à travers les  couches  de la peau pour atteindre les tissus en profondeur. Ils stimulent les  micro-vibrations qui amorcent alors une réaction thermique qui élève la  température des  tissus.                                         Le corps réagit à ce phénomène en dilatant les vaisseaux sanguins pour  améliorer  la circulation à tous les niveaux, ce qui revitalise les tissus et  contribue à leur  réparation et leur régénération. Cette source précieuse  d'énergie peut aider votre  corps à éliminer les toxines qui s'y trouvent  bloquées.                                                                                                                L’énergie Infrarouge Long augmente la chaleur du corps et ainsi brise les  agglomérations  importantes de molécules d’eau en plus petits regroupements.  Ainsi les toxines qui  étaient bloquées sont libérées.                                                                                                 L’énergie infrarouge pénètre les tissus du corps  jusqu’à une profondeur  d’environ 4 cm. Son énergie correspond à la propre  énergie radiante du  corps de sorte que près de 93% des ondes infrarouges qui  atteignent la peau  sont absorbées par les tissus.                               En ôtant les résidus toxiques du corps, le fonctionnement les cellules  augmente et s’améliore, ce qui améliore la santé et le bien-être général.                                                                        - Force et santé améliorées                                                                                                              - Réparation accélérée des cellules du corps                                                                                  - Circulation sanguine améliorée                                                                                                      - Réduction du stress et de la fatigue musculaire                                                                          - Adoucissement de la douleur et raideurs articulaires (sans effets secondaires toxiques)                                                                                                                                                            - Soulagement des spasmes musculaires                                                                                      - Soulagement de la douleur en brisant le cercle vicieux spasme/douleur                                  - Augmentation de la circulation périphérique                                                                                                                                                           

                                  Alternatives Thérapeutiques

 

 Les cures « détox » sont très à la mode dans la presse féminine. Il s’agit de « nettoyer  l’organisme d’un éventuel excès de déchets métaboliques » grâce à l’utilisation de  compléments alimentaires, de gélules ou de tisanes qui contiennent des plantes spécifiques  ayant des propriétés de drainage. Compte tenu du succès que remporte auprès de nos  patientes fatiguées ou stressées ce concept « d’encrassement de l’organisme » il nous  paraît intéressant de porter une attention sur un mode d’élimination des déchets ayant  fait ses preuves: les infrarouges longs. Parmi ces « déchets », figurent les métaux lourds.  

 La notion moderne de métaux lourds existe dans le droit Européen La définition Dans le  cadre des « directives sur les déchets métaboliques », dans le droit européen on entend  par métal lourd tout composé d’arsénique, de cadmium, d’aluminium, de chrome, de  plomb, de mercure, de nickel, de tellure, de thallium, de cobalt, de titane, de vanadium,  d’argent, de mercure, de molybdène, d’antimoine, ainsi que ces maté- riaux sous forme  métallique, classés comme substances dangereuses s’ils sont absorbés au-delà d’un certain  seuil ».

 Cette nouvelle définition remplace l’ancienne définition qui caractérisait les métaux  lourds comme étant des éléments métalliques ayant une masse volumique supérieure à  4000 kg/m3 .

 Une définition encore plus ancienne considérait comme « métaux lourds »  tous les  éléments métalliques compris entre le cuivre et le plomb dans la classification de  Mendeleïev. Quarante et un métaux correspondent à cette définition générale auxquels il  faut ajouter cinq métalloïdes. La toxicité des métaux lourds est reconnue. 

 

 Ces métaux dits « lourds » et potentiellement toxiques au-delà d’un seuil sont à distinguer  des oligo-métaux (Zinc, magnésium, sélénium, silicium…) qui sont utilisés quotidiennement  par l’organisme humain comme catalyseurs (en très petite quantité, ils accélèrent les  réactions biochimiques enzymatiques sans y participer). Cependant aujourd’hui, la notion  d’éléments-traces métalliques ou ETM tend à remplacer celle de métaux lourds. Selon les  éléments et le contexte (acidité du milieu, synergie entre les ETM eux-mêmes ou leurs  interactions avec d’autres polluants), ces ETM sont plus ou moins bio assimilables et  peuvent être concentrés par la chaîne alimentaire. C’est pourquoi certains font l’objet d’un  suivi réglementaire dans l’eau, dans les sols, dans l’air lorsqu’ils sont associés à des  aérosols ou des poussières et dans l’alimentation. L’AFSSA (Agence Française de Sécurité  des Aliments) est en alerte Un rapport de l’AFSSA (agence française de sécurité sanitaire  des aliments) daté d’avril 2005 sur « l’évaluation des risques liés à l’utilisation des  systèmes de filtration de l’eau du robinet recouvert d’oxydes métalliques » met l’accent sur  l’utilisation de grilles adsorbantes sélectives à base de sulfate d’aluminium ou de chlorure  d’aluminium.

 Ce rapport note que ces grilles métalliques sont « très efficaces au début de  leur  utilisation, mais le deviennent de moins en moins au fur et à mesure de la saturation  des  sites d’adsorption ». Un autre rapport de l’AFSSA daté du 17 mars 2005 déclare « que  les  inconvénients des traitements à base de sable recouverts d’oxyde métallique de fer ou  d’alumine activé peuvent présenter l’inconvénient suivant: ces filtres se comportent  comme des réacteurs biologiques qui La cure « Détox » Ma patiente m’interroge sur  l’intérêt d’une cure « Détox » aux infrarouges. Que peut penser le médecin gynécologue si  une patiente se présente à son cabinet en lui demandant son avis sur une cure « détox »  basée sur l’utilisation d’un appareil à infrarouges pour éliminer par la sueur ses métaux  lourds en excès? Ph. Blanchemaison*, F. Morillon**, R. Clément**** Médecin vasculaire,  113 avenue Victor-Hugo, 75116 Paris **Ingénieur en Biotechnologies médicales ***Médecin  interniste DR 14 • GENESIS — N°167 — Mai 2012 DR

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Institut Plénitude